5- le stress de l'hippocampe, costumes et accesoires

le stress de l'hippocampe, costumes et accesoires

Dans Le stress de l'hippocampe, il y a un acteur et deux actrices qui jouent à tour de rôle dans le spectacle : Yannick Guégan, Félicie Artaud ou Aurélie Namur.

Parmi les douze personnages de l'histoire, Yannick Guégan joue : le faux conférencier, Yaël, le père de Yaël et la main de Belzébuth. Félicie Artaud ou Aurélie Namur, elles, doivent jouer : la fausse déléguée du conseil départemental, le professeur, la maman de Yaël, un supporter de foot, l'ange, la mnémoniste, une assistante de maquillage, et le réalisateur de film.
Yaël est le personnage principal. C'est un adolescent perdu et qui croule sous la pression de la réussite scolaire. Durant la pièce, il passe par plusieurs émotions et actions. Pour les mettre en scène, Yannick Guégan utilise des objets comme :
- des antisèches : il s'en sert pour tricher lors des contrôles en les cachant sur lui ou dans ses affaires ;
- une couverture et un oreiller : il s'enroule dedans lorsqu'il ne va pas bien.
Le professeur, présent au début du spectacle, n'est pas représenté par des habits particuliers mais simplement par les gestes de Yannick Guégan. Il est joué lors de la scène où Yael fait un contrôle et qu'il utilise des antisèches.
La main de Belzébuth (représentation du Diable) est une marionnette effrayante articulée par Yannick Guégan. Ce personnage fait le pacte de donner la clef des classes de cours à Yaël où il aura accès aux fiches de contrôle pour pouvoir tricher, si celui-ci lui donne son hippocampe.
L'ange, joué par Félicie Artaud, qui est vêtue d'ailes et d'une auréole en plume, protège et aide Yaël à se ressaisir lors de la pièce . Ce costume n'est pas réaliste car il est de couleur rose, ce qui prouve que l'ange n'est pas réel.
La maman, elle, est représentée par Félicie Artaud déguisée en peignoir de chambre, aux petits soins pour son fils Yaël. Durant cette scène, Félicie Artaud se sert de divers objets comme : des cookies ou du lait, pour souligner son côté « mère poule » envers son fils.
Le supporter de foot, aussi joué par Félicie Artaud intervient dans la scène où Yaël essaie de réviser pour son bac, pour tenter de le déconcentrer. Pour que son costume soit réaliste, Félicie Artaud porte une perruque ainsi que des vêtements aux couleurs de la France.
L'assistante maquillage, elle, n’apparait que quelques secondes dans la pièce. Elle porte une casquette avec une trousse de maquillage accrochée à sa ceinture. Félicie Artaud la joue comme une personne stressée et « speed », sous pression à cause du réalisateur du film, qu’elle joue aussi et qu’elle différencie de l’assistante en portant la casquette sur sa tête, puisqu’elle alterne les deux rôles dans la même scène.

Emma, Faustine et Maryam.