2- L’Atelier d'écriture avec Sarah Fourage : Exercice de pratique

L’Atelier d'écriture avec Sarah Fourage : Exercice de pratique

Sarah Fourage est une autrice (une autrice est une femme auteur), elle a été la première à présenter son métier dans notre classe dans le cadre du projet « Collège en tournée » annoncé comme un autre projet « C'est mon métier ». Elle est venue deux heures dans notre classe dans ce but.

Sarah Fourage nous a proposé plusieurs exercices dans le but d’apprendre à mieux se connaitre, soi.
    
Le premier exercice était intitulé « Ce que j'aime, Ce que je déteste, Ce qu'il y a dans mon sac ». Nous devions chercher puis mettre par écrit trois choses que l'on aimait faire et inversement que l'on détestait faire. C'est seulement après que nous devions choisir un seul objet que contenait notre sac pour pouvoir ensuite faire une phrase. C'était un travail personnel puisqu'il pouvait varier selon nos goûts. Il nous a également permis d'apprendre à nous connaître.

Les élèves de 4°2 aiment faire du sport (waveboard, skate board), être sur les objets électroniques (tablette, téléphone, jeux vidéo), dormir, faire de la photo, écouter de la musique et dessiner, sortir entre amis, être en famille, l’été, plaisanter et prendre du plaisir.
Ils détestent tout ce qui a un rapport avec les cours et le collège (devoirs, se lever tôt), s'ennuyer et se disputer, les tâches ménagères (ranger, faire son lit, la vaisselle, mettre la table), le sport, les épinards et l’hiver.
Dans leur sac, ils ont choisi l'argent, la trousse, les livres, les clefs mais surtout le téléphone.
Le mélange des trois consignes a abouti à des productions parfois absurdes. Nous avons récupéré quelques phrases écrites par les élèves :
« J’aime faire du waveboard mais je déteste les cours car c’est la chose la plus ennuyeuse, la preuve, j’ai un livre dans mon cartable. »
« Je pensais que se lever tôt et dormir étaient pareils, c’est grâce à mon téléphone que j’ai compris que non. »
« Je jouais aux jeux vidéo sur mon téléphone quand ma mère me dit : « range ta chambre ». »  
« Je pensai au moment où je me levais, je détestais ça, puis ensuite je songeai à la douceur de la musique dans mes oreilles grâce à mon téléphone. »
« Je me promène avec ma famille en hiver, puis j’irai faire ce que je déteste le plus : des maths pour pouvoir regarder mon téléphone. »
       
 La deuxième activité était intitulée « Je suis, J'étais, Je serai ». Celle-ci consistait à nous inventer une identité réelle ou imaginaire avec humour et imagination. L'activité a été la plus appréciée par les élèves de 4°2. Voici leur travail :  

« Je suis basketteur, j’étais basketteur, je serai basketteur.
Je suis actif, j’étais sous-actif, je serai actif.
Je suis une adversaire j’étais une menteuse je serai sincère.
Je suis un cochon j’étais un porcelet je serai un saucisson.
Je suis un pré-ado, j’étais un enfant, je serai adulte.
Je suis poète j’étais Victor Hugo je serai heureux.
Je suis le présent j’étais le passé je serai le futur. »

Au cours de la troisième activité, nous devions à partir du tableau « Nighthawks » de Hopper inventer l'identité d'un ou plusieurs personnages : décrire ce qu'il voit et ce qu'il fait. Puis rédiger un court dialogue entre deux des personnages. Sur ce tableau, réalisé par l'artiste Edward Hopper, on peut voir quatre personnes dans un bar, un homme et une femme cote à cote accoudés à un comptoir, de l'autre côté du comptoir se trouve le serveur et de dos un homme portant un chapeau. Pour le voir, cliquez là : http://i.f1g.fr/media/ext/1900x1900/...

L'activité a été réalisée seul ou par groupe de deux. Voici les travaux des élèves :

« J’étais installé sur mon fauteuil, contemplant ce tableau à la fois si    banal       et si hors du commun. Je le scrutais, le tournant, l’admirant sous plusieurs angles, décidément, j’avais la vive impression que l’on pourrait donner vie aux personnages du tableau. Il est splendide ! »
                                               
« Je suis seul, au comptoir d’un bar, j’enquête pour un meurtre qui a eu lieu il y a 10 ans. Te souviens-tu ? »
                                              
« J’m’appelle John…John Voltaire je suis un homme sur cette photo. Chuis gentil j’vais vous donner un indice. Je fume une cigarette mais la chose que vous ne savez pas c’est qu’on ne voit pas mes mains.
Oui oui j’vous ai piégé ! »   

Durant la 4ème activité, nous devions à partir d'un début de phrase, la continuer. Cette activité avait pour but de nous faire écrire comme le ferait un écrivain et elle a était intitulé « nous et la peur ».

Voici quelques travaux de la classe :

« Nous étions libérés, sans aucune peur, nous étions nous-mêmes, tout simplement, cela nous effrayait et nous faisait du bien… »

« Nous avons toujours eu peur pour lui, comme si sa peur pouvait devenir la nôtre. »

« Nous avons peur de cette maladie. »

Au cours de la 5ème activité, nous devions écrire un dialogue entre un médecin et les parents d'un enfant souffrant d’une maladie cérébrale, pour le projet personnel de l'artiste. Une pièce de théâtre sur le sujet. Nous pouvions ensuite jouer notre scène à la classe.

Voici quelques dialogues écrits par les élèves :

« - Dites, savez-vous ce que c'est que la souffrance ? Par ce que vous allez la sentir
- Non, tout mais pas ça !
- Oui, on va vous faire un trou.
- Ou ça ?
- Vous verrez.
- Oh non non non !
- Je plaisante, vous êtes en parfaite santé, vous pouvez rentrer chez vous !
- Vous allez voir, c'est moi qui vais vous faire un trou...
- Vous dites ?
- Non rien.
- Au revoir. »

« J'avais une nouvelle séance avec le docteur
-    Souffrez-vous ?
-    Non (il ment).
-    Écoutez, si je veux vous aider, il faut que vous soyez sincère avec moi...
-    La vérité ? Vous voulez la vérité ? La vérité c'est que je me rejette moi-même, je ne suis pas comme les autres c'est tout ! (Rires du médecin)
-    Qu’est-ce qui vous fait rire ?
-    Bonhomme, le problème est là, vous ne riez pas assez.
-    Pourquoi je rirais, hein ? Est-ce que j'ai une raison ?
-    Le bien être passe par là !
-    Quel abruti ! (en quittant la pièce). »

Les avis des élèves de 4°2 sont positifs. Nous avons beaucoup appris durant toutes les activités et grâce au conseil de Sarah Fourage. On les a questionnés et on a noté leur ressenti : « amusant », « compliqué », « intéressant », « instructif>>, « enrichissant » sont les paroles qui reviennent le plus.
La majorité des élèves de 4°2 a beaucoup apprécié l'exercice « Je suis, J'étais, Je serai ». Les autres ont apprécié l’exercice « Ce que j’aime, ce que je déteste ».

Nous remercions Sarah Fourage d’être intervenue dans notre classe et notre professeur de Français Madame DEVAUX d'avoir pris du temps dans son cours.

Magali et Marion.