9- Intervention de Bernard SACARD (1)

Intervention de Bernard SACARD, première heure :
Initiation au métier d’artiste.

Monsieur SACARD est le président des A.T.P (Amis du théâtre populaire) Terres du Sud, situés au Grau du roi.

Il a dirigé longtemps un atelier de pratique artistique à Vergèze et il a été professeur pendant quinze ans à l’U.P.V (université Paul Valéry de Montpellier), en section artistique pour des universitaires qui se destinent au conservatoire d’art dramatique. Après son intervention dans notre classe il est intervenu quelques jours après dans une autre classe.

Pendant la première heure de l’intervention, nous avons fait des échauffements de la nuque avec les yeux fermés, en la faisant tourner sur son axe, puis du bassin en faisant des huit et enfin des genoux. Nous avons pratiqué ces exercices pour nous échauffer mais aussi pour nous concentrer.

Ensuite nous avons commencé l’exercice du bâton, c’était un exercice là aussi d’échauffement mais cette fois des mains. Il consistait à imaginer un bâton et à le tourner étape par étape, de la droite vers la gauche. Puis, nous avons enchaîné avec l’exercice de la brique, qui consistait à imaginer une brique, pour la tourner en avant et faire des mouvements aléatoires. Cet exercice servait à échauffer plus particulièrement les doigts.

Ensuite nous avons commencé un exercice au sol par groupes de deux. L’un devait faire la marionnette, qui devait être décontractée, afin de se laisser faire par son camarade, l’autre devait manipuler la marionnette avec les mains, pour faire des mouvements rotatifs.

Après, nous avons accompli l’exercice de l’aveugle qui se jouait là encore par groupes de deux. Il fallait faire attention de ne pas s’entrechoquer avec les autres, la personne qui nous dirigeait devait faire en sorte de libérer des couloirs et son camarade devait avoir confiance en lui. Il fallait essayer de ne pas ouvrir les yeux. Puis nous avons effectué un nouvel exercice ressemblant, sauf que la personne qui dirigeait son camarade devait émettre des sons.

Enfin, M. SACARD a séparé la classe en deux groupes qu’il a disposés en deux lignes. Il nous a fait faire plusieurs exercices. Le premier consistait à tourner, d’abord la tête puis le reste du corps. Cela s’appelle le mouvement progressif. Il sert à se déplacer, mais pas directement, en prenant son temps. Le deuxième consistait à tourner d’abord le corps puis la tête. Cela s’appelle le mouvement dégressif. Pour un acteur, il sert à ne pas se tourner directement, pour rendre le geste plus grâcieux. Le dernier mouvement consistait à tourner le corps puis la tête mais sans jamais avoir la tête dans le même sens que le corps.

Les exercices le plus appréciés ont été : les exercices de l’aveugle et de la marionnette. Ces exercices ont été appréciés car tout le groupe les a fait en même temps et parce qu’ils étaient drôles. Nous n’étions pas intimidés.

La venue de M. SACARD a été favorable à cette classe de quatrième parce qu’elle nous a permis de comprendre le métier d’artiste, et parce qu’elle nous a appris à gérer le stress, le regard de public.

DAVID et SOFIAN, 4ème 6.

Voir le film de l’intervention de Bernard SACARD.

 

Intervention-Bernard-SACARD from parodos on Vimeo