5- Le spectacle, texte et enjeux

Don Juan amère mémoire de moi
Le spectacle, le texte et ses enjeux

Dans toutes les pièces sur Don Juan, l’histoire est la suivante : le personnage est un riche séducteur qui se fiche de tout et de tout le monde. Il est ensuite poursuivi pour être tué car il a eu beaucoup de conquêtes qu’il a ensuite rejetées. C’est un homme provocateur, antisocial et qui ne croit à aucune religion, il finit par mourir jeune. C’est une histoire qui est devenue un mythe.

Dans la pièce Don Juan, amère mémoire de moi, jouée et écrite par Miquel GALLARDO et son coauteur Paco BERNAL, c’est la même histoire qui ne raconte cependant pas ces épisodes très connus de sa jeunesse mais qui invente une suite : La mort qui se refuse à lui oblige Don Juan qui est un vieil homme réfugié dans un couvent Franciscain pour attendre que s’accomplisse son destin à être confronté à son passé et à ses peurs, qui prennent forme sur un drap de vidéo projection. Celui-ci y rencontre un jeune moine, Jacob, abandonné à la naissance et qui ne sortira jamais du couvent. Le jeune moine craint le mystérieux hôte, mais peu à peu, sa peur se transforme en admiration lorsqu’il écoute ses histoires et tout cela est observé dans l’obscurité par le Père Luis, le prieur du couvent et le responsable des médecines que prend Don Juan. A la demande du prieur qui l’a éduqué, Jacob aide en effet Don Juan au quotidien en lui donnant son médicament.

A la fin on peut apercevoir la mort au chevet de Don Juan. Don Juan, le moine et le prieur sont en fait plus mystérieux qu’il n’y paraît à première vue, ce que révèlera une fin justement inattendue.

La mort est traitée en Espagne et en Amérique latine de façon ludique et Miquel GALLARDO s’est notamment inspiré du carnaval mexicain pour traiter ce sujet.

Voilà un spectacle qui montre que l’on ne peut pas faire confiance à tout le monde et qu’il faut faire attention à ce qu’on fait , avoir beaucoup de conquêtes pour ensuite les rejeter peut avoir de lourdes conséquences comme perdre ses amis et sa famille.

CASSANDRA et LAURA C., 4ème 6.