4- Le Thème de la pièce

Analyse du spectacle :

Cette pièce met en scène et a pour thème la relation amoureuse.

Elle est composée de danses, de chants parfois effectués en playback. Il y a aussi de la poésie et de la musique pour nous rappeler la flamme du premier amour.

L’histoire ouvre une porte sur l’intimité de chacun des personnages et dévoile tout ce que nous apporte l’amour. Elle aborde aussi la question de l’attirance sexuelle à tout âge, qui étonne chacun d’entre nous.

Dans cette histoire, il a suffi d’un seul baiser de cour d’école pour déclencher un véritable cataclysme...

Tout se passe dans une cour de récréation quand Jonathan embrasse Latifa... L’ensemble du lycée les surprend, et chaque personne en est choquée voire prise de jalousie.

C’est un coup de foudre qui bouleverse chaque témoin : les filles, les garçons, les profs, la rescapée de la canicule et même le directeur.

Quand la rescapée de la canicule les voit du haut de chez elle, elle descend et met des préservatifs dans une assiette, sur le bord de la fenêtre, pour chacun des ados... qui se demandent si ce geste n’est pas une provocation à l’acte sexuel ; si ce n’est pas un signe pour eux, les invitant à sauter le pas ou encore à avouer que ce cap est déjà passé.

Un groupe de quatre amis reste subjugué. Ils n’avaient jamais vue un tel baiser. Dès que la fin des cours sonne, ils se retrouvent entre eux. Ensemble, ils se remémorent la scène et commencent à les imiter en amplifiant leurs faits et gestes ; à s’en moquer tout en les enviant.

Ces quatre jeunes présents sur scène représentent l’ensemble des personnages : le directeur, les ados en général, et même les adultes.
Les deux filles nous font comprendre qu’elles sont « raides dingues » de Jonathan, qu’elles s’imaginent être à la place de Latifa et elles s’en rendent malades, mais elles ne sont pas les seules.

Tout le monde est attiré par lui, car Jonathan symbolise celui qui a un charme incontestable, celui qui arrive à séduire les filles et même les garçons. Plus tard, chacun d’entre eux écrit sur les murs du fond de la scène pour exprimer ses pensées sur ce sujet : « Jonathan sexuellement, sentiment, s’embrasent.. ».

A la fin de la pièce, les quatre jeunes réalisent que l’amour entre Jonathan et Latifa est bien réel, que cette histoire n’est pas du tout comme les autres. Elle exprime les sentiments et sensations puissants que provoque le coup de foudre. Tout le monde le réalise d’ailleurs presque immédiatement ; ils s’embrassent et c’est un coup de foudre réciproque qui ne fait de doute pour personne. Et bien des ados expriment alors l’envie d’en être aussi victimes. Ce couple est un déclic pour tous. Il est devenu une référence.

Grâce à cette histoire d’amour incontournable, beaucoup décident d’annoncer à leurs parents leur désir de partir, et de trouver le véritable amour, LE coup de foudre qui fera que leur vie en sera bouleversée.

Eva et Wendy, 4ème 1.