3- Espace scénique et métiers du théâtre

L’espace scénique et les métiers du théâtre

A notre arrivée au théâtre de Villeneuve-lès-Maguelone, nous avons été accueillis par Elizabeth VAREZ qui est chargée de communication au Théâtre. Elle nous a amenés dans la salle de représentation du spectacle.

Le théâtre possède un document (appelé fiche technique) où tous les décors nécessaires sont répertoriés, objets, spots... Les compagnies envoient elles aussi une fiche technique qui explique ce dont elles ont besoin pour la représentation ainsi que le temps qui leur est nécessaire pour répéter. Normalement elles ne restent pas plus d’une semaine sauf si elles ont plusieurs représentations prévues.

Manu GAUDILLIERE, qui a animé la première partie sur la présentation de l’espace scénique, nous a appris qu’il y a un vocabulaire spécifique pour nommer les différentes parties de la scène : le plateau est l’espace où les comédiens jouent leur pièce. Sur la scène, il y a le côté jardin qui correspond à la gauche vue du public, et le côté cour qui correspond à la droite vue du spectateur. Il y a le fond de scène qui s’appelle le lointain. L’avant-scène se nomme le proscenium. Il y a aussi des sièges numérotés, les rideaux rouges à l’avant-scène, les pendrillons qui couvrent les coulisses, et les frises qui masquent le plafond. La régie est composée du matériel nécessaire à la lumière et au son. Les coulisses servent aux entrées et sorties des acteurs, les loges sont l’espace hors de la scène réservé aux acteurs. Des grilles sont accrochées au plafond pour pouvoir disposer des éléments, les perches sont des tubes métalliques qui font toute l’ouverture du théâtre et permettent d’accrocher des projecteurs ou autres éléments. Il y a des passerelles au plafond en avant-scène avec des tubes afin d’accrocher des projecteurs.

Il y avait 200 places dans la salle de théâtre, c’est ce qu’on appelle la jauge, c’est-à-dire la contenance de la salle. Certaines fois on condamne des sièges pour améliorer la visibilité.

Elisabeth VAREZ qui a animé la seconde partie de l’intervention nous a appris qu’il existe trois catégories de métier au théâtre : les artistes (comédiens, danseurs, metteur en scène, scénographe...), les techniciens (régisseurs son, lumière, plateau...) et les personnels administratifs (direction, comptabilité, billetterie).

Les artistes jouent le spectacle ; le metteur en scène l’organise ; l’accessoiriste accessoirise les comédiens ; les costumières, les maquilleuses et les habilleuses fabriquent les costumes, maquillent les artistes et aident à les habiller. Le régisseur général gère l’ensemble de la régie et accueille les compagnies ; le régisseur lumière est la personne qui gère la lumière de la scène et le matériel électrique ; le régisseur son gère la sonorisation, le micro, les basses… ; le régisseur plateau est une personne qui est responsable du décor : du transport, du montage, de la machinerie, du rangement et du démontage. Le directeur ou l’administrateur gère tout l’ensemble du théâtre, ce qui consiste à choisir les spectacles, gérer le personnel, établir la programmation de la saison ; le chargé de communication cherche à mettre en relation les spectateurs, les acteurs et les compagnies.

Les techniciens sont le plus souvent des intermittents du spectacle, ils sont inscrits comme demandeurs d’emploi mais travaillent dans des spectacles quand on le leur demande, leur mission est aussi d’aider les régisseurs et les techniciens de la compagnie accueillie par les théâtres. Il y a aussi des artistes intermittents du spectacle.

Le personnel du théâtre de Villeneuve-lès-Maguelone est composé d’un technicien, d’un régisseur général, et de trois personnels administratifs (une directrice, une chargée de communication, une personne à la billetterie). Il n’y a pas d’artiste en résidence, contrairement à d’autres théâtres, comme celui des Treize Vents à Montpellier. Mais le théâtre accueille des spectacles très variés : de théâtre, de danse, de cirque, et de marionnettes. Il achète les spectacles grâce aux subventions qu’il reçoit pour fonctionner, de la part de la région, du département et de la ville. Ces subventions, qui proviennent de l’argent public donc des impôts, est indispensable au fonctionnement du théâtre car la billetterie seule ne permettrait pas d’acheter tous les spectacles.

LEA B. et MELANIE, 4ème 6.