1- Intervention de Stéphane LAUDIER

Stéphane LAUDIER, comédien à la base, s’est orienté vers le métier de la mise en scène de spectacles. Après une formation à l’Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes, il décide de se lancer dans le théâtre. Il joue et met en scène De mes propres mains de Pascal RAMBERT au Nouveau Théâtre de Belgique. Il prend également part à la création chorégraphique d’Emanuelle VO-DINH, Croisés. Il met ensuite en espace Brouillons d’Océans au Théâtre de la Cité Internationale sous forme de lecture. Il est enfin collaborateur artistique de l’association la Maison Théâtre, école de théâtre à Montpellier.

Voici les dernières pièces mises en scène par Stéphane LAUDIER : Car tu es poussière d’après Harold Pinter en 2013 et Camus Nobel Pinter d’après Albert Camus... en 2011.

Il est venu pour nous initier au métier d’acteur : il nous a d’abord séparé en deux groupes de douze puis nous a placés en cercle pour effectuer l’échauffement, en nous demandant de faire des passes à la main avec un ballon de football. Nous pouvions lancer le ballon à la personne de notre choix, mais pour le transmettre, nous devions regarder la personne choisie et dire son prénom.

Ensuite, il fallait exprimer la joie en faisant une passe à un destinataire de notre choix, puis exprimer la colère.

Stéphane LAUDIER a fait travailler les deux groupes et il les a rassemblés pour prolonger l’échauffement en lançant un concours entre nous. Il fallait être à l’écoute et ne pas rire pour ne pas perdre le ballon.

Il nous a demandé, suite à cet exercice, de former des groupes de deux et d’inventer une scène de quelques minutes sans paroles. La situation consistait à exprimer l’impossibilité ou l’incapacité de révéler un sentiment éprouvé : joie, colère, peine...

Pendant que les groupes passaient, Stéphane LAUDIER donnait des conseils et demandait aux apprentis acteurs de recommencer, de ne pas se débarrasser de la scène, pour qu’elle soit plus compréhensible. Pour cela, il nous a donné la consigne de penser à un sentiment que l’on avait déjà éprouvé et de l’éprouver devant les autres. Ce travail avait pour but de nous aider à trouver l’intention qui doit animer l’acteur au moment de jouer une situation qui lui est demandée. Les autres élèves dans le public devaient deviner cette situation.

Ils donnaient leur avis et Stéphane LAUDIER en tenait compte pour formuler des conseils de mise en scène.

La difficulté pour nous dans tout cela a été d’exprimer les sentiments en jeu dans la scène car on était déstabilisé par le regard des spectateurs et quelques-uns parmi nous avaient le trac.

Pour nous aider, Stéphane LAUDIER doublait la situation qui était muette, ce qui facilitait beaucoup la mise en scène et la compréhension de celle-ci.

La séance était agréable et amusante. Stéphane LAUDIER a été très gentil avec nous. Nous avons joué dans la bonne humeur !

Téo, Théo et Tristan, 4ème 1.